Foirm chuardtha

Genèse 2

1Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et toute leur armée. 2Le septième jour, Dieu avait achevé tout le travail qu’il avait fait ; le septième jour, il se reposa de tout le travail qu’il avait fait. 3Dieu bénit le septième jour et en fit un jour sacré, car en ce jour Dieu se reposa de tout le travail qu’il avait fait en créant.

Le jardin d’Eden

4Voilà la généalogie du ciel et de la terre, quand ils furent créés.

Au jour où le SEIGNEUR Dieu fit la terre et le ciel, 5il n’y avait encore aucun arbuste de la campagne sur la terre, et aucune herbe de la campagne ne poussait encore ; car le SEIGNEUR Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour la cultiver. 6Mais un flot montait de la terre et en arrosait toute la surface. 7Le SEIGNEUR Dieu façonna l’homme de la poussière de la terre ; il insuffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. 8Le SEIGNEUR Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’est, et il y mit l’homme qu’il avait façonné. 9Le SEIGNEUR Dieu fit pousser de la terre toutes sortes d’arbres agréables à voir et bons pour la nourriture, ainsi que l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. 10Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. 11Le nom du premier est Pishôn ; c’est celui qui contourne tout le pays de Havila, où l’on trouve l’or 12– et l’or de ce pays est bon. Là se trouvent aussi le bdellium et la pierre d’onyx. 13Le nom du deuxième fleuve est Guihôn ; c’est celui qui contourne tout le pays de Koush. 14Le nom du troisième fleuve est le Tigre ; c’est celui qui coule à l’est de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate.

15Le SEIGNEUR Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. 16Le SEIGNEUR Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; 17mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. 18Le SEIGNEUR Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je vais lui faire une aide qui sera son vis-à-vis. 19Le SEIGNEUR Dieu façonna de la terre tous les animaux de la campagne et tous les oiseaux du ciel. Il les amena vers l’homme pour voir comment il les appellerait, afin que tout être vivant porte le nom dont l’homme l’appellerait. 20L’homme appela de leurs noms toutes les bêtes, les oiseaux du ciel et tous les animaux de la campagne ; mais, pour un homme, il ne trouva pas d’aide qui fût son vis-à-vis. 21Alors le SEIGNEUR Dieu fit tomber une torpeur sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. 22Le SEIGNEUR Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise à l’homme, et il l’amena vers l’homme. 23L’homme dit :

Cette fois c’est l’os de mes os,

la chair de ma chair.

Celle-ci, on l’appellera « femme »,

car c’est de l’homme qu’elle a été prise.

24C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

25Ils étaient tous les deux nus, l’homme et sa femme, et ils n’en avaient pas honte.

Nouvelle Bible Segond

Copyright © 2002, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

More Info | Version Index